Une nouvelle décharge sauvage sur la rive gauche de l’Isère sur la commune de Tencin.
Un problème qui aurait pu être facilement réglé par une intervention rapide, s’est transformé en un pollution importante du fait que les acteurs qui auraient du intervenir n’ont toujours pas réagi deux mois après le signalement


4 juillet 2018

nous avons pris contact avec le Dauphiné Libéré qui a publié un article le 2 juillet.

Cette action a permis de faire accélérer les choses. Le SYMBHI a pris les choses en main et une barrière a été mis en place afin de protéger le site et d’organiser le traitement des déchets

26 juin 2018

Depuis notre dernière visite  nous avons reçu le 18 juin le message suivant du premier adjoint à la mairie de Tencin :

Le maire de Tencin a rencontré un responsable du Symbhi au cours duquel ce dernier lui a confirmé que le dépôt sauvage relevait bien de la compétence du syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’Isère.

Le syndicat a par ailleurs assuré le maire de son intervention afin de prendre toutes les mesures nécessaires à l’évacuation de ces produits.

Merci pour votre vigilance

Joel Marseille

Adjoint au maire de Tencin

Malgré cela aujourd’hui nous constatons que la situation s’est encore dégradée de façon irréversible. Le feu a été mis aux matériaux sur place et tous les plastiques et hydrocarbures ont brulé.

La lenteur de la réaction du SYMBHI, qui n’a pas répondu à notre sollicitation, est désespérante. Un problème de pollution superficielle, facile à résorber c’est transformé en une pollution grandement irrécupérable.

 

13 Juin 2018

Malgré le constat fait par la mairie de Tencin qui a transmis une demande de nettoyage au SYMBHI en charge des digues sur ce secteur, et deux mois après le signalement, nous avons constaté que le dépôt est toujours présent.

Des plaques d’amiante ciment ont depuis été réduites en morceaux et les liquides se sont répandus sur le terrain. La pollution s’est donc aggravée.

Nous engageons de nouvelles démarches auprès de la mairie de Tencin et du SYMBHI afin qu’un terme soit mis à cette décharge.

 

Avril 2018

Avec le printemps les décharges sauvages fleurissent.

A Tencin à côté de la digue de l’Isère, une entreprise spécialisée dans les canalisations est venu décharger son matériel.

Dans l’inventaire des plaques de polystyrène, des tuyauteries plastique, des plaques de toiture amiantées, mais aussi des hydrocarbures en bouteille ou à l’air libre.

Nous contactons la commune de Tencin afin qu’elle intervienne rapidement et tente d’identifier l’auteur.

Accéder à la carte complète de l'inventaire


L'association GRENE est membre de la FRAPNA Isère

FRAPNA