La station des 7 Laux projette la création d’une retenue collinaire à Pipay pour maintenir un temps l’enneigement artificiel, tout en réfléchissant au scénario de l’inévitable sortie du tout neige


La station des  7 Laux a contacté GRENE en tant qu’association locale de protection de la nature. Il s’agit de définir les mesures compensatoires à la création d’une retenue collinaire (réserve d’eau ) de 100 000 m³ au dessus de Pipay, pour l’enneigement artificiel. Du fait du réchauffement climatique non seulement les chutes de neige diminuent mais également les périodes de froid pour fabriquer de la neige artificielle. GRENE a accepté d’entrer dans cette démarche sous réserve d’être associé à l’ensemble des projets d’adaptation de la station au changement climatique. Nous avons par ailleurs fait appel à FNE Isère pour les aspects les plus techniques et juridiques du dossier.

Nous avons ainsi participé à plusieurs types de réunions : d’une part sur le projet de développement durable de la station, en cours d’étude avec les acteurs socio-économiques  locaux, et d’autre part avec FNE Isère et la direction de la station sur la retenue collinaire elle même.

Les ateliers participatifs sur le projet de développement durable ont pour objectif de se projeter sur le devenir de la station à l’horizon 2050, date ultime probable d’exploitation commerciale de la neige. Les acteurs locaux sont conscients de l’inutilité d’un acharnement thérapeutique, et motivés pour travailler dès aujourd’hui à la conversion de la station vers un modèle « 4 saisons ». Le contexte est d’autant plus favorable pour une telle réflexion que, rappelons le, la station est majoritairement propriété de la communauté de communes, un bien commun de notre territoire au service de ses habitants.

En ce qui concerne la retenue collinaire, nous en avons admis le principe au titre « de soins palliatifs » permettant d’amortir, pendant une période de transition, les investissements réalisés les 20 dernières années dans le renouvellement des remontés mécaniques. Cela permettra de maintenir un temps l’enneigement artificiel actuel, soit une soixantaine d’hectares sur les 150 hectares de la station. Nous nous concentrons alors sur la réduction des impacts et les « mesures compensatoires » imposés par la loi. L’appui technique et juridique de FNE Isère concerne la loi sur l’eau, respect des débits réservés, compensation des zones humides à hauteur de 2 pour 1. Notre rôle spécifique en tant qu’acteur local est d’être tête de pont des experts en écologie pour étudier les moyens de réduire les impacts et proposer des sites pour la compensation des zones humides que l’on n’aura pas réussi à éviter.

Accéder à la carte complète de l'inventaire


L'association GRENE est membre de la FRAPNA Isère

FRAPNA Isère