Une décharge sauvage mineure qui n’est pas rapidement éliminée se transforme très vite en une décharge très polluante. Il y a urgence à intervenir


Mai 2021 :

A peine les deux épaves du Touvet et de Goncelin enlevées, une autre apparaît sur la commune du Cheylas. Elle est à moitié immergée dans l’Isère au risque d’être emportée par une prochaine crue.

Nous l’avons signalée à la gendarmerie qui a immédiatement accusé réception en nous précisant que l’enquête est en cours : « Lorsque la procédure sera clôturée, un dépanneur sera mandaté afin de l’emmener en destruction. »

 

Avril 2021 :

L’épave qui se trouvait sur Goncelin a été à son tour enlevée par la mairie.

Nous constatons que nos interventions ont permis de faire avancer le règlement de ces deux affaires mais nous regrettons qu’il ait fallu autant de temps pour faire enlever ces épaves. Lorsque ces voitures ont été abandonnées elles étaient en état. Au bout de quelques mois elles ont été pillées et ensuite brulées. Si ces affaires avaient été réglées dans des délais raisonnables on aurait pu éviter des pollutions. Nous veillerons à l’avenir à intervenir plus fréquemment auprès des gendarmeries pour débloquer ces dossiers.

 

Mars 2021

L’épave qui se trouvait sur la route de Montabon au Touvet a été enlevée par la commune après la fin de l’enquête par la gendarmerie et la demande de la préfecture.

 

Février 2021

Début octobre 2020 nous avions signalé à la mairie du Touvet la présence d’une voiture abandonnée et déjà un peu à l’état d’épave, en bordure de la route entre Le Touvet et Montabon. La mairie nous a informés que la gendarmerie était sur l’affaire et qu’il n’était pas possible d’évacuer le véhicule tant que l’enquête n’était pas terminée. Près de 4 mois plus tard, il semble que l’enquête ne soit toujours pas terminée car la voiture est toujours là. Mais hélas entre temps elle a brûlé ! D’une nuisance paysagère on est donc passé à une pollution atmosphérique importante.

Nous nous étonnons qu’un problème apparemment aussi simple mette autant de temps pour être résolu, au risque d’une forte aggravation.

 

 

Ce problème n’est pas isolé : depuis le printemps 2020 une voiture a été abandonnée sur la commune de Goncelin à proximité de l’Isère, puis brûlée à l’automne. Elle y est encore.

Après un contact avec les responsables des communes du Touvet et de Goncelin il nous a été expliqué que la gendarmerie devait conclure leurs enquêtes afin que l’élimination de ces épaves puisent être réalisées par les communes, semble-t-il. Nous espérons que ça se fera rapidement.

Accéder à la carte complète de l'inventaire


L'association GRENE est membre de FNE Isère

FRAPNA Isère