Malgré le PPA (Plan de Protection de l’Atmosphère de l’Y Grenoblois) dont font parti les communes du Grésivaudan, malgré l’arrêté Préfectoral de 2016 interdisant tous les feux y compris de la part des agriculteurs et forestiers, les feux de végétaux continuent à empoisonner l’atmosphère de notre vallée


Aujourd’hui vendredi 24 novembre, en situation anticyclonique ( donc sans possibilité de dispersion des fumées par le vent) les habitants du Touvet ont subit une pollution importante due à un feu de végétaux pratiqué par un pépiniériste local.

Bien que cette pratique soit totalement interdite, elle se perpétue sans que personne n’y mette fin.

Il faut rappeler que plusieurs dizaines de milliers de personnes meurent chaque année en France de façon précoce du fait de la pollution atmosphérique de la production de particules.

Les feux de végétaux dégagent une grande quantité de ces particules. Ils sont d’autant plus inutiles que de nombreuses autres méthodes non polluantes d’éliminations existent.

Accéder à la carte complète de l'inventaire

Commentaires

> M.T., le 24/11/2017

Ce n'est pas pour nous consoler mais mardi de cette semaine sur les communes d'Allevard et de Crêts en Belledonne il y avait 6 feux.
Un sur St pierre d'Allevard brûlait déjà à 11h et toujours à 16h!!! (visiblement sur une coupe de bois)
Un autre à Allevard, d'un panache important que l'on aurait dit du brouillard à cause des champs de pression, à 200m derrière la gendarmerie!!!
Il semblerait que pour quelques "ruraux" la pollution n'est qu'à Grenoble.


L'association GRENE est membre de la FRAPNA Isère

FRAPNA