La syndicat mixte ( SIVOM ) de Prapoutel souhaite créer un parking supplémentaire de 100 places à l’entrée de la station. Ce projet vise à répondre à l’encombrement de la voirie quelques jours dans la saison. Pour notre part ce projet n’apporte pas de solution et favorise encore une fois la voiture au détriment d’une solution alternative plus respectueuse de l’environnement.


3 décembre 2015 : Autorisation de défrichement.

La DDT vient de publier un arrêté préfectoral autorisant le défrichement de la parcelle (en pièce jointe) avec obligation de reboiser l’équivalent ou de payer 2000€ au Fond Stratégique de la Forêt et du Bois.

Le maire persiste dans ce projet absurde. Quel fossé entre les intentions de la COP 21 et la réalité sur le terrain.

 

Projet

Le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple de la station des 7 Laux a pour projet la construction d’un nouveau parc de stationnement. Prévu à l’entrée de la station, il offrirait une capacité de 100 places. A cet effet, le SIVOM a demandé un terrain à la commune des Adrets. Par délibération du conseil municipal le 5 octobre 2015, la commune des Adrets à mis à disposition une parcelle communale boisée de 4000 m2.

Le SIVOM prévoit le reboisement d’une parcelle d’une surface équivalente à titre compensatoire.

Obligations

La nature de projet et les caractéristiques du terrain concédé impliquent une autorisation préalable de défrichement. Par ailleurs, ils nécessitent d’effectuer une déclaration d’urbanisme à la communauté de communes.

Enjeux

Dans la perspective de reboiser en compensation une parcelle équivalente, il serait d’un intérêt écologique et paysager de replanter des essences locales, diversifiées, et sur une surface d’un seul tenant. Par ailleurs l’usage est de multiplier par deux les surfaces à reboiser en compensation. Dans le cas de Belledonne, déjà très boisée, ce sont plutôt des mesures d’intégration et d’accompagnement dans la station qui seraient à prévoir en complément du reboisement.

L’insuffisance manifeste de places de stationnement dédiées au niveau de la station conduit les usagers à se garer le long de la route d’accès à celles-ci. En période de pointe (week-end, vacances de Noël et de Février), cela se traduit par des centaines de véhicules. Le projet, qui est présenté comme une solution à la saturation de la capacité de stationnement légal de la station, n’est pas à la mesure du besoin. Surtout, il est plutôt susceptible de créer « un appel d’air », au contraire de l’effet escompté.

Mais surtout, il constitue une réponse inadaptée à plus long à long terme, au regard des enjeux touristiques, paysagers et économiques de la station et des communes concernées. Alors que le contexte actuel pousse à anticiper les impacts du changement climatique, particulièrement défavorables pour l’enneigement dans nos territoires montagnards, un tel projet paraît bien décalé et peu en phase avec la stratégie de développement diversifié du futur PNR de Belledonne.

Il conviendrait d’abord de développer l’offre existante en matière de transports collectifs (bus, co-voiturage …). D’autant que des approches alternatives, conciliant développement et démarches innovantes d’un point de vue environnemental, sont mises en œuvre par des collectivités confrontées aux mêmes réalités :

http://www.cc-valleedechamonixmontblanc.fr/index.php/transports/bienvenue-dans-la-vallee.html

http://www.cc-valleedechamonixmontblanc.fr/documents/transports/se_deplacer_autrement/pdf/DepliantTransports.pdf

De telles approches participent en particulier de la nécessité d’agir et témoignent de la volonté des pouvoirs publics de réduire les sources de pollution de l’air, dont on sait qu’elles sont un enjeu majeur de l’agglomération grenobloise et de la vallée du Grésivaudan.

Actions

Une lettre a été envoyée au maire des Adrets ( mais aussi président du SIVOM) par le GRENE, la FRAPNA et Mountain Wilderness pour demander des solutions alternatives, et a minima compensations et mesures d’accompagnement.(document en pièce jointe)

Accéder à la carte complète de l'inventaire

Commentaires

> Marc T, le 26/10/2015

Une chose m'interpelle beaucoup par rapport au parking actuel c'est cette foret de lampadaires qui brille toutes les nuits et en toutes saisons depuis plus de 40 ans! (pour seulement un besoin de quelques heures à la tombée de la nuit en saison d'hiver)....